S'inscrire S'identifier
S'inscrire S'identifier

Ségolène Royal, ministre de l’environnement, a dévoilé le 6 décembre 2016 les 51 startups lauréates du second appel à projet « Jeunes pousses - Greentech Verte ».

Un incubateur pour faciliter la transition énergétique grâce au numérique

L’incubateur Green Tech Verte a été lancé en février 2016 par le ministère de l’Environnement. Les startups rejoignent l’incubateur pour une durée allant de 6 mois à un an et se voient offrir :

  •           Un accompagnement financier pour aider à la constitution des fonds propres. Celui-ci peut aller jusqu’à 150 000€ par projet lauréat. Un second financement pouvant aller jusqu’à 500 000€ est proposé pour les projets les plus prometteurs ;
  •     Un accompagnement général, avec un coaching individualisé, des contacts privilégiés avec des investisseurs…
  •       Un accès aux ressources techniques et scientifiques du ministère de l’Environnement et de ses opérateurs.

L’objectif de l’incubateur Green Tech Verte est de créer un écosystème dynamique, permettant de développer des synergies et des passerelles entre les initiatives innovantes pour l’utilisation du numérique dans la transition énergétique. 49 startups avaient déjà été recrutées au premier semestre 2016 à travers plusieurs opérations : hackathons, concours des écoles du ministère, appel à projets. Les projets sélectionnés correspondent à 8 secteurs clés : mobilité durable, énergies renouvelables, bâtiment, économie circulaire, santé et environnement, économies d’énergies, prévention des risques et biodiversité. Pour le dernier appel à projets, 14 des 51 lauréats proposent une solution dans la thématique de l’économie circulaire. 

Quelques exemples de projets accompagnés

Economie circulaire 

Tributerre est une jeune entreprise qui prodigue des conseils en préservation de l’environnement et des ressources naturelles. Elle développe une solution collaborative citoyenne de prévention et gestion des biodéchets, grâce au numérique et aux objets connectés. 

Cityzenfarm a développé un modèle de ferme urbaine fonctionnant grâce à l’aquaponie : un conteneur recyclé surplombé d’une serre abrite simultanément un élevage de poissons et un potager. Les végétaux du potager filtrent l’eau utilisée pour l’élevage piscicole, tandis que les déjections des poissons fertilisent les plantes.  Comparée à l’agriculture traditionnelle, cette technique permet d’économiser 90% d’eau  et de se passer de produits chimiques. Une ferme urbaine a déjà été installée à Toulouse et d’autres sont en cours d’installation. Cityzenfarm développe une gamme de prix selon les prestations et la ferme urbaine peut être éventuellement adaptée en fonction des demandes des clients.

Le projet Regal RC de la startup parisienne Love Your Waste vise à construire un outil de collecte et de prédiction dans le domaine de la réduction des biodéchets et de leur collecte. L’entreprise récolte des données auprès de ses clients et les confronte à différentes variables, notamment environnementales. Love Your Waste est soutenue par la Ville de Paris, à travers son agence de développement économique Paris&Co.

 Enerpro propose des unités de micro-méthanisation qui permettent de produire du biogaz à partir des déchets organiques traités sur leurs lieux de production. Ce biogaz peut ensuite être réutilisé pour produire de l’électricité, du chauffage ou du carburant, en fonction des besoins locaux.

Bâtiment

La plateforme Facteur 4 développée par l’entreprise alsacienne French Bat vise à donner les moyens à ses clients de diviser par 4 leur facture énergétique en proposant toutes les solutions pour une rénovation performante et des économies d’énergie.

Economies d’énergie

BIMDiag est un outil de collecte et de traitement des données d’audit énergétique sur terminal mobile, développé par le bureau d’études parisien Green Birdie. L’outil s’adresse à des utilisateurs de tout niveau. Les modèles produits ont vocation à devenir des bases de référence pour les équipements et caractéristiques énergétiques, dans l’esprit du carnet numérique du bâtiment.

Energies renouvelables

Soutenue par la Mairie de Paris, la startup Sensewaves développe Adaptix.Grid, une plateforme d’analyse des données énergétiques à l’échelle du bâtiment. Grâce à des capteurs placés dans le bâtiment, le système récolte des données sur la consommation énergétique et parvient à détecter les failles, en comparant les différences entre la consommation normale du bâtiment et sa consommation réelle.

Mobilité durable

AMME souhaite développer la logistique urbaine durable, en proposant à ses clients une offre composée à la fois d’une péniche à moteur hybride servant d’entrepôt, de petits véhicules électriques pour les livraisons en centre-ville, et d’un système d’information pour suivre les flux des livraisons.

Pour consulter la liste des 51 projets retenus, voir le dossier de presse du ministère de l’Environnement. 

Green Tech verte : 51 nouvelles startup lauréates illustration

Auteur : APC
En ligne le : 15/12/2016